Les Amis du Vieux Saint-Germain
Société d'Art et d'Histoire de Saint-Germain-en-laye

 

Histoire de Saint-Germain-en-Laye - Chronologie
III - De Louis XIV aux Stuart

Dimanche 5 septembre 1638, un peu avant 11 heures : La reine Anne d'Autriche met au monde Louis Dieudonné dans la chambre du roi du château-neuf.

14 mai 1643 : Mort très chrétienne de Louis XIII au château-neuf de Saint-Germain, en présence de Vincent de Paul " jamais depuis que je suis sur la terre je n'ai vu mourir plus chrétiennement " ; ce dernier a été soutenu par le roi, notamment à travers les " Filles de la Charité ".

Mi-XVIIe siècle : Châteaux et ville de Saint-Germain (3540 habitants en 1600 ; 6000 en 1640 ; 12000 fin XVIIe, 1680) (Vue à vol d'oiseau d'une gravure de 1639 de Corneille Dankertz d'Amsterdam -armes du roi et d'Anne d'Autriche-).

Nuit du 5-6 janvier 1649, le Roi, la Reine-mère et le Cardinal Mazarin fuient la Fronde, pour trouver le refuge à l'improviste au château-vieux. Le roi apprend avec cette épisode une des principale qualités de son " métier de roi " : la " dissimulation " et la méfiance envers les nobles, les parlementaires et Paris. Après la mort de Mazarin le 5 mars 1661, Louis XIV décide de gouverner et de " jeter " sur son royaume " des yeux de maître ".

22 janvier 1666-20 avril 1682, Louis XIV choisit comme principal lieu de résidence de la Cour et du gouvernement, Saint-Germain (le peintre Hyacinthe Rigaud, avec son fameux portrait de 1701, le rajeunit de vingt selon Marie de Modène). Le Roi, qui a entre 27 et 43 ans, est dans sa période d'apogée, notamment guerrière, comme la ville de Saint-Germain-en-Laye, lieu de résidence royale.

2 décembre 1666 : Le Roi joue en personne à la fois les rôle du berger, du roi Cyrus, et d'une nymphe, le " Ballet des Comédies " dans la " salle des Comédies " du château, créé en partie par les deux Baptiste, le musicien Lully et l'écrivain Jean-Baptiste Poquelin dit Molière (Signature sur le registre des baptêmes de la paroisse pour sa filleule Jeanne-Catherine Pitel). " Il y a tous les soirs, des bals, des comédies ou des mascarades à Saint-Germain " écrit Madame de Sévigné le 13 janvier 1672.

Fin avril 1670 : Départ de Saint-Germain du carrosse royal et somptueux avec huit personnes, pour un voyage en Flandre, avec : le Roi, la Reine, la duchesse de La Vallière et la marquise de Montespan, ses deux maîtresses. " Le Roi donna au monde le spectacle nouveau de deux maîtresses à la fois....(ou) les trois reines " selon Saint-Simon XXVII.

1674 : Fin de la construction, en partie, des parterres et surtout de la Terrasse créés par le jardinier du roi Le Nôtre à partir de 1669.

6-7 janvier 1689 : Arrivée au Château-Vieux aménagé dernièrement par Jules Hardouin-Mansart, d'une cour en exil pour près de trente ans : celle des Stuarts chassés de trois royaumes (Angleterre, Ecosse, Irlande). Cette cour continue les grandes heures de Saint-Germain royal et nobiliaire jusqu'à la double mort, au château-vieux, du roi Jacques II le 16 septembre 1701, puis de la reine Marie de Modène le 7 mai 1718. Dans l'église nouvellement construite entre 1766 et 1827 (restauré en 1848-1854), on découvre le 12 juillet 1824 trois boîtes de plomb contenant un quart des entrailles de Jacques II, de Marie de Modène et Louise-Marie. Cette découverte est importante car les autres restes des Stuarts ont été détruits à la Révolution. Une chapelle et un monument funéraire à leur honneur sont édifiés à droite de la nef, voulue par la reine Victoria lors de son voyage le 25 août 1855.

 

Louis XIV
La Terrasse de Le Nôtre
Jacques II Stuart

   

Sommaire


   
 

Pour vos recherches, vous pouvez télécharger une bibliographie très complète

Bibliographie